Chargement de la page en cours... 


Algérie menacé par la famine ou bien

Algérie menacé par la famine ou bien avec une guerre civile en 2009 ?


Algérie menacé par la famine ou bien avec une guerre civile en 2009 ?
par M. HOUARI Kaddour président du conseil national de santé publique
Le monde est projeté à toute vitesse vers un nouveau défi aux conséquences aussi lourdes qu’incalculables. La flambée des prix, du blé, riz, du maïs, de l’huile, du lait et d’autres produits survient en pleine crise financière mondiale. L’inflation alimentaire porte en elle la menace d’une famine à grande échelle et les premiers touchés sont les pays du tiers monde et que les tensions sociales se manifestent avec violence
Ces derniers mois, la flambée des produits alimentaires un entraîné des manifestations violentes en Algérie.
Dans nombre de pays en développement, les Gouvernements ont été obligés d’augmenter le niveau des subventions pour les plus calmes inflationniste tensions sur leur marché sauf en Algérie par un discours de la langue de bois. malgré la perte de pouvoir d’achat serait doublée pour plus de 80% des fonctionnaires! devant l’absence de solutions et le manque manifeste de volonté politique pour apporter des réponses concrètes aux préoccupations des travailleurs. Lesquels sont confrontés à un contexte général de précarisation de leurs conditions de vie du fait de l’envolée délétère des prix des denrées de première nécessité et des services de consommation courante comme de la dégradation constante de leur pouvoir d’achat. Si le gouvernement ne fait rien pour l’augmentation de salaire et dialoguer avec les syndicats autonomes large et du mécontentement et des attentes des personnels de la Fonction publique en matière de salaires, d’emploi et de missions. Ce mouvement rencontre l’adhésion majoritaire de l’opinion publique et surtout les fonctionnaires ( santé ,enseignants ,pompiers,communaux ,….etc.
Le Conseil national de santé publique / SNAPAP et d’autres syndicats tirant la sonnette d’alarme, poursuite de la hausse des prix alimentaires a 45% en 2008 et aucun d’augmentation de salaire . pourrait avoir de terribles conséquences après la diminution du pouvoir d’achat
, Allant jusqu’à la guerre civile,. “Les prix de l’alimentation, s’ils continuent comme ils le font maintenant, les conséquences seront terribles et je pense Des centaines de milliers de personnes vont mourir de faim (…) ce qui entraînera des cassures dans l’environnement économique
La Banque mondiale un associé sa voix à celle du FMI. Réunissant ce mois avril 2008 fils comité pour le développement, elle un appelé à la nécessité de mobiliser la communauté internationale pour lutter contre la pauvreté et la faim.
D’après un rapport de la Banque mondiale publié en avril 2008, la hausse des prix du blé atteignait 181% à l’échelle mondiale en février sur 36 mois, et la hausse mondiale des prix alimentaires 83% sur la même période.
par M.HOUARI Kaddour président du conseil national de santé publique / SNAPAP