Chargement de la page en cours... 


Quel justice?

Quel justice?



JUSTICE ou l’injustice en ALGERIR


L'injustice fait partie intégrante de la société depuis 1963 jusqu’a a ce jour 2008. Il est impossible à l'homme d'y échapper de ce hogra en algerie . Quelquefois même, l'homme répond à l'injustice par l'injustice et on peut se demander pourquoi elle fait sa comme révolte exemple les syndicats autonomes les
émeutes à BERIAN  ,GDYEL , TIARET, CHLEF …ETC , mais au fond il n’y a pas vraiment une justice pour en algerie  bin je pense pas  . Mais a-t-on le droit de répondre à l'injustice par l'injustice et de faire du mal à qui que ce soit, même à celui qui nous en aurait fait? Cette question je laisse au pouvoir de la connaître la réponse pour résoudre ce phénomène. je tenterai de montrer qu'il ne faut pas répondre à l'injustice par l'injustice mais …….. L'injustice comme réponse à une autre injustice est une forme de vengeance et ne sert uniquement qu'à combler les rancunes de chacun. L'injustice ne mène à rien. Elle ne fait rien avancer pour celui qui la subit et comble temporairement celui qui la commet si elle ne contribue pas aux problèmes de conscience de celui-ci. Toute injustice répond aux impulsions d'une seule personne ou d'un petit groupe de personnes, donnant préséance à leurs intérêts personnels. Aussi, l'injustice, puisqu'elle sert à un petit nombre aux intentions égoïstes, fait reculer un ensemble d'autres, n'y ayant aucunement contribué. Elle cause du tort à celui qui la subit, à ceux qui l'entourent et à une multitude d'actions qui découlent de tous ces derniers. Ainsi, si un homme est emprisonné injustement, il sera puni malgré lui, mais sa famille, ses amis s'en ressentiront et leurs actions, leurs pensées et leurs vies seront aussi altérées? Ensuite, chacun cherche la justice. Tenter de répondre à une injustice (par la justice ou l'injustice) en est la preuve : si on cherche à corriger l'injustice, c'est qu'on cherche à être déclaré honnête (ou juste) et à faire connaître la justice. La justice est donc un concept important pour tous, car qui que nous soyons, nous ne voulons en aucun cas être accusé d'une faute que l'on n'aurait pas commise. Alors, si, pour soi, la recherche de la justice est fondamentale, il en va de même pour les autres : donc, surtout dans la position de celui qui est injustement accusé, l'homme ne devrait pas faire subir aux autres ce qu'on lui fait subir et qu'il cherche si ardemment à corriger. Aussi, puisque chacun cherche la justice, on a instauré un système légal de justice. S'il peut exister et survivre, c'est qu'une majorité de gens croit en la justice et tente de la faire respecter. Même un criminel cherche à réparer une injustice; il vole car il trouve que l'argent est mal réparti, il tue car il croit que la victime lui a fait du mal ou qu'elle, dans le cas d'une victime innocente, devrait payer pour les autres qui ne méritent pas de vivre Ainsi, la loi est instaurée et respectée par une majorité, et n'est pas contestée, car tout homme recherche la justice. Et si certains crimes subsistent, c'est que ceux qui les commettent croient par leur acte réparer une injustice.
Finalement, nous n'avons aucun droit sur la vie des autres, comme ils n'en ont aucun sur la nôtre. Ainsi, puisque nous n'avons de droit que sur nous, nous n'aurions le droit de commettre une injustice qu'à nous. Donc, commettre volontairement une injustice nous est interdit par notre propre conscience. Si l'on subit une accusation injuste, ce n'est pas parce que celui qui l'a proférée s'est permis de croire qu'il avait un pouvoir sur la vie de l'accusé que ce dernier a le droit d'en croire et d'en faire autant. Aussi, si l'on a foi en la justice, la situation d'injuste accusé ne devrait pas nous permettre de croire avoir sur les autres un pouvoir. La situation où un homme se trouve ne devrait pas altérer sa conviction profonde de ne pas posséder de droit sur les autres. Nous nous sommes interrogés sur la possibilité de répondre à l'injustice par l'injustice. Nous avons affirmé qu'il ne faut pas répondre à l'injustice par l'injustice. D'une part, l'injustice n'améliore en rien la vie. Ensuite, la justice est une des quêtes fondamentales de l'homme. Enfin, nous n'avons de droits que sur nous-mêmes. Il serait intéressant de savoir en quoi le (trop) fréquent triomphe de l'injustice sur la justice dans une société altère et modifie le concept de justice.