Chargement de la page en cours... 


Plat forme

Nouveauté!

LE STATUT PARTICULIER DU SECTEUR DE LA SANTE

Le Conseil National de Santé Publique  SNAPAP proteste contre le projet du statut particulier élaboré par la commission des statuts du ministère de la Santé.

Ce projet n’a pas pris en considération, le processus de négociation avec les représentants de la commission nationale du C.N.S.P/S.N.A.P.A.P. De ce fait, le syndicat SNAPAP indique que «cet avant-projet n’a qu’une vision unilatérale qui met les Personnels de santé  dans une position socioprofessionnelle difficile». CNSP/SNPAP menace, en filigrane, de recourir à la grève. Cette menace apparaît quand le syndicat écrit dans son communiqué: «Nous mettrons tous les moyens légaux en notre possession pour arrêter et freiner ce plan machiavélique d’une minorité de personnes qui porteront atteinte non seulement à nous mais aussi aux citoyens.» Par conséquent, le B.N du CNSP/SNAPAP lance un appel de soutien et de solidarité professionnelle à tous les Syndicat autonome afin qu’ils se mobilisent autour de leur syndicats. Cela pour faire aboutir la revendication de base d’un statut digne. Ce n’est pas la première fois que le SNAPAP/Sante menace de faire grève. Auparavant, nombre de problèmes ont été négociés entre les représentants du ministère et ceux des paramédicaux par le biais d’une concertation entre les deux parties dans les années 2001 , 2002,2003 et 2004.   L’un des objectifs de ces négociations restait :

Dialogue et Concertation avec le CNSP/SNAPAP.

revalorisation de la valeur du point indiciaire et son indexation sur un pouvoir d’achat rée

l’élaboration des statuts particuliers et des régimes indemnitaires des différents corps santé

avec CNSP/SNAPAP

 titularisation des vacataires par la création de nouveaux postes budgétaires

une augmentation des salaires des fonctionnaires par l’abrogation de l’article 87 bis

 la création d’un conseil national de l’ordre des paramédicaux,

 le réajustement des salaires,

le versement d’une prime mensuelle de performance,

d’une prime de zone, lorsqu’ils sont loin de leur lieu de résidence,

 et le versement d’une prime de sujétion, destinées à couvrir certains risques professionnels particuliers à la profession.

 Notons que c’est en matière de salaires que ces travailleurs sont les plus lésés., les appointements oscilleraient entre 12.000 et 15.000DA alors estimation du pouvoir d’achat a la  fin du mois décembre 2007 est varier entre 35.000DA et 45.000DA pour les pauvres fonctionnaires malgré je sais que  en 2008 seras une augmentation de60 pour cent  le prix  des produit alimentaires et habillement et transport  .